AccueilFAQMembresGroupesRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'histoire d'un Chêne Vénérable

Aller en bas 
AuteurMessage
Nannerl

avatar

Nombre de messages : 512
Age : 23
Localisation : Une belle Forêt Helvétique
Date d'inscription : 20/07/2012

MessageSujet: L'histoire d'un Chêne Vénérable   Mer 8 Fév - 20:04

Quelque part en Athel Loren dans l'ombre d'une clairière qui deviendra avec le temps une graine d'une autre histoire.

Portée par une bise légère, une feuille de frêne vilvolte dans les airs à son gré comme balancée avec délicatesse vers l'herbe verdoyante. Cette petite feuille parcourant bien des mètres sans aucune fatigue avant de choir au pied d'un énorme végétal qui bien qu'imposant par sa stature et sa feuillure épaisse dispose d'une aura de calme et solitude car ne règne que le bruit du vent portant la feuille. Avant même que la frêle petite chose ne percute le sol dur, une petite branche vient la quérir en plein vol et la ramène vers son tronc majestueux. Quelques minutes s'écoulent puis l'unique son se fit réduire et remplacer par ce calme silence, puis d'une voix grave mais pas agressive qui par l'élocution évoque une entité bien plus ancienne que la plus jeune des races de ce monde, cette voix était pourtant évocatrice et dominante, mais nullement oppressante et agréable à écouter. La voix s'adressant à qui donc car nulles présences n'est détectable à des lieux, mais d'une forme incroyable ou d'un étrange pouvoir, cette voix se ressent et voilà ce qu'elle murmure....

"Petite feuille de mon ami qui se trouve au-loin, désires-tu que je te raconte une histoire, celle d'une enfant que j'ai connue et reconnue comme mon amie", murmure la voix.

Il fut un temps bien ancien que même toi petite feuille n'a pas connu. Ce fut un temps qui m'avait marqué à jamais et j'en garde encore les conséquences, bonne ou néfaste cela n'est rien pour moi car ce n'est pas moi qui subit les lois de l'horloge de la vie comme vous, frêles créatures éphémères. Ce fut un temps de mémoire et de bonheur que les jeunes races de ce monde n'avaient pas l'ombre d'une pensées mais la mémoire des arbres est durable aussi durable que leurs épaisses écorces. Mais je m'égare nom d'une racine noircie, il fut un temps auquel la nature dominait ces plaines à l'est au nord à l'ouest sans oublier le sud, nous avions la pleine possession des terres mais cela ne dure malheureusement que quelques millénaires avant de l'arrivée des êtres éphémères.

Un silence retombe sur la clairière, mais l'auditoire s'était élargit, deux lapins se trouvaient à son pied, au fond un cerf tendit l'oreille et deux farfadets avaient trouvés refuges dans une cavité du tronc de l'arbre.


Depuis cet événement de l'ancien temps, c'était comme s'il se déroule hier matin à la frontière végétale de plusieurs milliers de kilomètres de longueurs, fut soudainement ravagée, brulée et détruite..cela n'a duré qu'une nuit. Cette nuit la lune n'avait pas sa douce lumière qui illuminait la majestueuse forêt  qui verdoyante de jour se transforme en palais d'argent car à l'arrivée du crépuscule les rayons de sa blanche lumière étant réfléchies par des millions et voir plus de petits miroirs grâce à toi, petite feuille. Mais cela n'est plus devenu le cas depuis longtemps, car l'ancien palais n'est plus ce qu'il était de son temps. Aujourd'hui il ressemble plus à une maison de campagne et très peu de mes amis m'a encore une telle feuillure. Cette nuit précitée n'est pas la seul douleur que la forêt à du subir et nombres de mes amis furent déracinés et tranchés puis jeter dans l'abîme flamboyantes des forges. Malgré une résistance commune, nous étions pas de nature guerrière, violent et sans cœur qui conduit à notre mentalité actuelle, celle d'une méfiance sans mesure et haine en tout ce qui n'est pas végétal.

La forêt est composée d'une multitude d'organes qui ceux de ma génération, les vieux arbres sont devenus la mémoire et l'expérience qui est la mère de la sagesse, vous jeunes êtres et jeunes pousses, vous êtes sa sève qui sans vous la forêt ne peut vivre, retenez-vous cela car c'est cela qui à conduit à notre décroissance pendant cette nuit. Plusieurs de mes amis avaient perdus l'esprit et la solitude si chère et la paisible parades des journées et nuitées au-fils des années avait été réduit à néant que leurs propre sève ou sang ne parvient plus à les contrôler et ils sombrèrent l'un après l'autre dans la violence et haine. Auriez-vous déjà vu un lémure? l'esprit n'est qu'autre que mes amis d'autrefois ravagés par cette terrible maladie qui compressée l'âme de l'arbre a donné vie à ces esprits errants. Mais cela n'est pas le seul vestige que la forêt commémore encore aujourd'hui, savez-vous pourquoi la rosée existe je ne pense que vous êtes capable de répondre car elle pas seulement comme l'annonce ces ignobles petits-pieds, son existence est bien plus profonde que vous le croyez...et bien plus triste de la même manière. Pendant les périodes de chagrins forestiers, chaque arbres de la forêt qui dans un lourd silence commémore leurs amis d'ancien temps par des coulées d'eau sur leurs troncs, ce qu'ont peut comparer aux les elfes actuels qui appellent cela une larme.

Mais cela n'est pas l'histoire que je désire vous conter en ce lieu, revenons si vous voulez bien il y a quelques centaines d'années seulement, je fut un arbre sage qui participe à l'introduction du peuple des elfes parmi la grande forêt, je fut quérir par une majestueuse dame elfe suite à la finalisation du pacte, elle était si ravissante et sa présence était comme un soleil, son aura si pure et lumineux que même mon cœur de bois fut atteint. Elle avait une voix si accueillante si raffinée que je ne peut qu'apprécier mon silence dans nos séances d'éloquence car rien ne devait gâcher la justesse de ses paroles ce fut la première fois que je pris une être éphémère comme une égale. Dans son discours certes court mais étrangement précis et à la suite de sa demande, je fut bien incapable de refuser et cela quelque soit ma force, ce fut juste si profond et personnel que je ne pouvais pas me le permettre. D'une promesse fut née en ce  lieu entre la nature et l'elfe et encore aujourd'hui je m'efforce à l'accomplir.

L'arbre se tue quelques minutes car retenti un petit ronflement dans son feuillage puis il s'éteint, l'arbre reprend donc sa virée narrative.

_________________
"Les mots sont bien plus dévastateurs que les épées, d'un mots une guerre éclate, d'un autre mots la paix s'installe."


Dernière édition par Nannerl le Ven 10 Fév - 1:20, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anos fils d'Athel & L
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 3028
Age : 57
Localisation : Au Nord d'Athel-Loren
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: L'histoire d'un Chêne Vénérable   Mer 8 Fév - 20:26

§§§§§§§§§§§§§ Bonsoir Nannerl.


§§§ Je voie que tu ne t'arrête jamais Question
§§§ J'imaginais la scène en même tant que je lisais tes écrits.


§§§ Bonne soirée.

_________________
La vie et un combat qu'il faut mener chaque jour pour pouvoir survivre.
    Anos fils d'Athel et de Loren.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nannerl

avatar

Nombre de messages : 512
Age : 23
Localisation : Une belle Forêt Helvétique
Date d'inscription : 20/07/2012

MessageSujet: Re: L'histoire d'un Chêne Vénérable   Mer 8 Fév - 20:39


Salutation Anos

Non jamais il faudra m'attraper et m'attacher à la frontière de la forêt. lol!

Contente que cela te plait thumright , là c'est du live en direct, j'ai commencé à écrire vers 17:30 sur une musique calme.


_________________
"Les mots sont bien plus dévastateurs que les épées, d'un mots une guerre éclate, d'un autre mots la paix s'installe."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nannerl

avatar

Nombre de messages : 512
Age : 23
Localisation : Une belle Forêt Helvétique
Date d'inscription : 20/07/2012

MessageSujet: Re: L'histoire d'un Chêne Vénérable   Mer 15 Fév - 21:06

*Suite

Je fut choisi par la Dame elfe, non pour ma puissance ou ma force, mon armure, mon charisme et je ne sais quels discours que n'ont que recourt les guerriers à l'esprit primitif pour s'acclamer, je pense plutôt parce que j'ai vu et vécu en harmonie de moi-même, ne sombrant ni dans la haine ni les préjugés et cela même depuis la terrible nuit. Elle savait que je possède un cœur rempli de sagesse et dépurer de toute colère, car ses mots avaient touchés le plus profond de mon être que seul un être pur aurait put ressentir le poids de la vérité. En ces mots, elle prononça cela en posant sa main ici même, une branche vient situé l'endroit exacte sur l'épaisse écorce à l'auditoire auquel une rose blanche avait élu domicile.  

"Sauve-les tous" disait-elle.

Ce fut cette courte phrase avant que je n'admire son dos et disparu dans les arbres, je percevais encore sa puissante aura, mais sans aucun visuel. depuis ce jour, je parcours la forêt sans relâche jusqu'à un événement bien particulier qui d'un jour se produit pour la première fois  depuis l'alliance Elficonaturelle. Ce qui allait plonger de nouveau le regain de colère, mais moins de la forêt elle-même  mais plutôt de la part de ses nouveaux venus....

_________________
"Les mots sont bien plus dévastateurs que les épées, d'un mots une guerre éclate, d'un autre mots la paix s'installe."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'histoire d'un Chêne Vénérable   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'histoire d'un Chêne Vénérable
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La fausse histoire d'un vrai menteur.
» [Kamy]L'histoire d'un Crâ...
» Le Foot en LR une longue histoire : aujourd hui l AS BEZIERS
» [RP] Histoire d'un joyeux brigand
» L''histoire de la baguette Rhon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Warhammer Battle V8 :: Background-
Sauter vers: