AccueilFAQMembresGroupesRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [rec] Forestiers

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [rec] Forestiers   Mer 15 Aoû - 0:17

Voici donc l'intro du récit que je suis en train d'écrire.
En espérant terminer celui-ci (pas comme le dernier Razz ) ...

Forestiers


En cette fin d’automne, le soleil commençait à décliner à l’horizon. Le groupe de paysans bretonniens, harassé par la longue marche, s’arrêta et commença à monter un camp de fortune pour la nuit. Quelques hommes à l’apparence plus ou moins réaliste de soldats se postèrent aux alentours, aux endroits désignés par celui qui semblait être le chef, un homme portant l’uniforme des hommes d’armes du comte. Tous portaient sur leurs armes les traces d’une récent combat. Tous regardaient au sud avec peur. Mais tous observaient la forêt à l’est avec méfiance.

La nuit tomba. Pour se réchauffer, autant que pour éloigner d’éventuels dangers, les villageois avaient allumé un feu, mais nul ne se sentait rassuré. Un profond sentiment de mal aise envahit le camp, dû probablement à la proximité de cette forêt à l’est au sujet de laquelle tous avaient entendu les pires histoires depuis leur enfance, ou bien à l’impression persistante que des yeux invisibles les observaient tapis dans les arbres.

L’obscurité se fit peu à peu complète. Les quelques hommes armés qui veillaient organisèrent rapidement des tours de garde pendant que les autres s’endormaient. Le silence se fit, uniquement troublé par les silencieux murmures des veilleurs, dont les échos portés par le vent se faisaient entendre à travers la plaine.

« … horrible, j’espère que ça suffira à les occuper. Devons … au plus vite … le Comte voudra sûrement savoir … sur ses terres. Les chevaliers … abomination. »

La nuit se passa lentement, mais sans que la tranquillité des veilleurs ne soit dérangée par le moindre bruit suspect, ou la moindre ombre menaçante. Le chef réunit rapidement tout le groupe, et tous se préparèrent à une nouvelle journée de marche. Aidé de ses hommes, le sergent décida du chemin à suivre.

« Nous pourrions nous diriger vers cette colline là-bas, dit-il en pointant son doigt vers une direction au nord est. Elle nous permettra de voir toute la plaine, ainsi que le château et ce qui reste du village. »

« Chef, on ne peut pas aller par là, répliqua un des hommes, après un bref coup d’œil apeuré vers la colline. C’est beaucoup trop près de la forêt et des fées qui y vivent. Si on y va et qu’ils nous tombent dessus, on est tous morts. »

« Ca vaut mieux que de rester ici ou de retourner en arrière, répondit le sergent. Si on reste dans la plaine, « ils » nous attaqueront à l’improviste. Mais sur la colline, on pourra au moins les voir venir. Quand aux fées, si elles existent vraiment, j’ose espérer qu’elles nous achèveront rapidement. Et on se met sur le coté le plus éloigné de la forêt, peut-être qu’elles ne nous remarqueront pas. »

Convaincus par leur chef, aucun des hommes n’émit plus d’objection, mais l’anxiété du groupe croissait au fur et à mesure qu’ils approchaient de la forêt.

A quelques lieues de là, dans la pénombre de la forêt, une paire d’yeux silencieuse observait la petite troupe. Voyant la direction prise par le groupe, elle siffla plusieurs son brefs, et des silhouettes sombres quittèrent leurs positions indiscernables pour se diriger vers les bois proches de la colline.


Dernière édition par le Jeu 30 Aoû - 19:13, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [rec] Forestiers   Jeu 16 Aoû - 13:40

Très bien, j'aime beaucoup! thumleft Très bonne écriture, bon vocabulaire, etc...
Et en plus ça parle de Forestiers, c'est bien^^.

Hâte de lire la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [rec] Forestiers   Lun 20 Aoû - 14:23

J'ai mis la suite ... à la suite.
Le Chapitre Un.

Je sais, c'est pas très long, mais je n'arrive pas à faire du long (et en plus, je vais devoir m'absenter, alors je ne peux pas en faire plus pour l'instant)
Je n'attends plus que les commentaires.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [rec] Forestiers   Lun 20 Aoû - 14:42

vivement la suite, sa commence bien
on peut en faire un de récit aussi?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [rec] Forestiers   Lun 20 Aoû - 14:54

Ouais, j'aime bien, c'est pas tres long mais ca promet Wink .
Bon vocabulaire en effet et l'histoire est asez interessente, vivement la suite ^^.

Citation :
on peut en faire un de récit aussi?
J'ai pas trop compris...Bien sur, tout le monde peut ecrire des rcits, par contre tu n'as pas le droit de reprendre le recit d'Elwinar, logique...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [rec] Forestiers   Lun 20 Aoû - 15:04

je suis pas fou je vais pas reprendre son récit
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [rec] Forestiers   Lun 20 Aoû - 15:27

Pourquoi pose tu la question alors ? ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [rec] Forestiers   Lun 20 Aoû - 15:41

je préfère demander avant de faire
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [rec] Forestiers   Lun 20 Aoû - 16:12

C'est un forum ouvert, tu peux ouvrir un sujet pour écrire ton récit si tu en as envie (du moment qu'il n'entre pas en conflit avec la charte).

Edit : J'ai commencé à ré-écrire la seconde partie, qui ne me plaisait plus du tout ...
Edit2 : J'ai ré-écrit la deuxième partie, qui me plait un peu plus.

*
**

Silerion était un elfe de taille moyenne, aux cheveux blancs noués sur la nuque, au visage fin et aux yeux marron. Il portait un vêtement de tissu vert feuille et de cuir, ainsi qu’une cape de plumes et de feuilles entrelacées de brindilles, accompagnée de bottes et de gants de cuir. Dans son dos se tenait accroché un grand arc d’if, décoré de runes dorées, et à sa taille pendait un carquois de cuir et de bois contenant divers types de flèches aux empennages noirs. Quelques fines dagues aux lames fines et acérées étaient cachées un peu partout dans ses vêtements.

Agé de quelques siècles, il avait décidé de suivre la Voie du Forestier il y a une centaine d’années, supportant de moins en moins les autres elfes. Il avait parcouru beaucoup de sentiers secrets de la forêt, s’était entraîné et avait perfectionné son arc du tir, jusqu'à atteindre une adresse incomparable et une vitesse d’exécution quasi-divine. Et il passait son temps à guetter les intrus à l’orée de la forêt, surveillant chaque étranger et l’éliminant au moindre geste agressif envers Athel Loren. Il y a quelques décennies, il avait participé à une bataille aux cotés d’autres forestiers, fondant sur les arrières de l’armée ennemie, semant la confusion et la mort, ce qui permit à l’ost elfique, dirigé par le seigneur Myaruil Indehlin, de remporter une victoire rapide.

Il avait implicitement accepté de faire partie d’un groupe de surveillance avec deux des forestiers. Bien que les elfes suivant cette Voie soient le plus souvent solitaires, la plupart faisaient tout de même partie d’un clan, et quelques uns opéraient en groupe, comme Silerion. Les autres membres de son groupe étaient un couple d’elfes, Anaxes et Orthe.

Le premier était grand, blond et aimait rire, vêtu d’une tunique sombre et d’un pantalon couleur de boue. Il portait à coté d’un arc en noisetier un carquois en cuir tressé contenant des flèches très aiguisées, faites pour percer les plus lourdes armures, ainsi que deux poignards à lame courbe, et quelques mètres de corde. C’était un ancien éclaireur des osts de l’est d’Athel Loren, qui avait décidé de suivre Orthe par amour.

Celle-ci, une petite fée brune d’apparence flegmatique, était une formidable traqueuse, capable de rester à l’affût sans bouger pendant plusieurs journées d’affilée, aussi silencieuse que la brise. Elle était armée d’un arc en orme, de quelques dagues cachées dans les replis de son vêtement brun, et d’une sarbacane ainsi que de fléchettes, et disposait dans un petit sachet pendu à son cou les substances nécessaires pour empoisonner mortellement la plupart de ses projectiles.

Les deux autres devaient en ce moment surveiller une partie de la forêt située plus au sud, tandis que Silerion était en charge de la zone proche d’un monolithe. Il arrivait parfois que des voyageurs s’en servent comme point de repère, mais il fallait s’assurer qu’ils ne l’abîment pas. Le château du Comte de la Fère pouvait s’apercevoir au loin, à travers les brumes qui envahissaient les plaines à cette heure. Une troupe de paysans bretonniens s’était arrêté ici il y a quelques heures, restant malgré tout à bonne distance de la forêt. Immobile, le forestier avait épié les humains, et avait décelé un certain nombre de traces de combats, mais les paysans effrayés étaient restés presque muets, et il n’avait pas pu avoir plus d’informations.

Mais peut-être que Orthe avait trouvé plus d’information que lui, se dit-il en marchant en direction du lieu où il pourrait probablement trouver la forestière, et arriva bientôt à proximité d’une clairière d’où s’élevaient des rires. Plutôt que de déranger le couple, il décida de s’asseoir sur une branche et d’observer les alentours. Une harpie poursuivait un chevreuil, une colonne de fourmis transportait des brindilles, les feuilles bruissaient sous la douce brise de la fin d'automne. Et les rires avaient changés. Silerion poussa un soupir et quitta les lieux, sans faire de bruit.

Il se dirigea au sud, suivant en sens inverse la piste des paysans. Il remarqua principalement que le groupe était plutôt pressé, et ne se déplaçait pas lourdement chargé comme c’était le cas de beaucoup d’humains. Il savait aussi qu’il était rare que des humains aient ce comportement. Un événement grave devait avoir eut lieu dans leur village, probablement une attaque surprise de pillards. Ces pillards n’oseraient probablement pas pénétrer en Athel Loren, mais mieux valait les surveiller. Au loin, des formes d’habitations humaines commençaient à se former, dégageant une fumée noire, tandis que des mouvements se distinguaient un peu plus à l’ouest.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [rec] Forestiers   Jeu 30 Aoû - 20:26

Double post (pas taper siouplait) pour vous livrer la suite (pour les deux trois qui ont lu le début Wink )

*
**


Silerion approcha le village en ruine vers la fin de la journée, alors que le soleil rougissait et que le ciel se teintait de violet et d'orange. Il avançait prudemment, raisonnant selon le principe que les humains avaient des mœurs étranges, mais n’allaient pas jusqu'à mettre eux-mêmes le feu à leurs demeures. Certains de leurs agresseurs pouvaient toujours se trouver dans le village, malgré les mouvements qu’il avait aperçus à l’ouest. Un bruit de pas se fit entendre dans son dos.

En une fraction de seconde, son arc se trouvait dans ses mains, une flèche encochée et prête à partir, visant le cœur de deux silhouettes qui se révélèrent être Anaxes et Orthe. Le premier sursauta, puis éclata de rire en écartant les bras, tandis que sa compagne ne bronchait même pas.

« Vous pourriez prévenir quand vous arrivez sans que je le sache, les tança Silerion. »

« Ce ne serait pas aussi amusant, répliqua le grand elfe bond. Orthe disait que tu étais aussi discret et facile à suivre qu’un jeune elfe écervelé. »

« Pour Orthe, tout le monde est facile à suivre et bruyant. »

De fort mauvaise humeur, Silerion ne dit plus rien, reprenant son avancée, suivit de près par le couple. Arrivé à l’entrée du village, il se retourna une nouvelle fois.

« J’ai vu passer une bande de paysans humains ce matin, ils portaient les marques d’un combat, quelques uns étaient blessés. C’est d’ici que viennent leurs traces. Il y a tout à parier que ce village a été attaqué dans la journée d’hier. J’ai vu des mouvements dans cette direction, dit-il en pointant le doigt à l’ouest. Les attaquants sont probablement partis, mais il se peut qu’il en reste quelques uns. »

« C’est d’accord, on sera prudent, répondit Orthe avec un sourire ironique. »

Et ils pénétrèrent dans la rue principale. Les maisons étaient brûlées, ou encore en flammes. La plupart avaient visiblement été pillées, et de nombreux cadavres dans un état de décomposition plus ou moins avancé. Certains portaient même des traces de morsures, qu’Orthe identifia comme appartenant à des loups. Certains avaient été carbonisés, d’autres écorchés vifs, ou torturés à mort. Au centre de la place du village, un grand feu avait été allumé, et quelques membres déchiquetés traînaient ça et là, le sol absorbant par endroit des flaques de sang.

Dans certaines des habitations encore debout, des cris et des gémissements se faisaient entendre. Se fondant dans les ombres, le trio pénétra dans l’une d’elles, l’arc à la main et la flèche encochée. Silencieusement, ils se dirigèrent vers la pièce d’où provenaient ces cris, et y firent irruption en reconnaissant que certaines de ces voix avaient une consonance humaine. Leur entrée causa un instant de flottement dans la pièce, le temps que ses occupants analysent ce qui venait de se passer.

Une paire de gobelins était accroupie devant un corps démembré, écorché, brisé, armés de petits couteaux rouillés, tourmentant un humain qui n’avait même plus la force de hurler avec des cris de joie et des rires sardoniques. Quatre autres attendaient leur tour en maintenant une jeune humaine en place, l’empêchant de se débattre, tout en se délectant de la souffrance infligée à la victime.

Trois flèches fusèrent, se plantant dans la tête ou le torse des bourreaux, qui ouvrirent des yeux ronds avant de tomber à la renverse. Les autres attrapèrent leurs armes et se jetèrent sur les elfes, qui avaient déjà tiré leurs dagues, et l’un des gobelins mourut avant même d’arriver suffisamment près pour frapper. Les autres ne firent pas long feu non plus, et les forestiers s’en débarrassèrent aisément.

Terrifiée, la jeune fille était paralysée, parcourue de tremblements, les yeux fixés sur l’horreur de l’homme torturé. Orthe s’en approcha pour essayer de la réconforter, sa voix chantante s’élevant dans le presque silence qui était tombé dans la pièce. Silerion s’approcha du corps brisé, l’homme torturé étant encore en vie, gémissant doucement, les yeux crevés. Il tira sa dague, et abrégea les souffrances de la carcasse, provocant un nouveau hurlement de la jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [rec] Forestiers   Jeu 30 Aoû - 21:44

Comme toujours un très bon vocabulaire... J'aime beaucoup l'humour des Forestiers!^^

On est peut-être peu à lire, mais on est obstiné^^. La suite!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [rec] Forestiers   Jeu 30 Aoû - 22:59

Moi aussi j'aime bien le récit. C'est un bon début. Vivement la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [rec] Forestiers   Dim 2 Sep - 11:40

Voila la suite ! Mais à partir de la semaine prochaine, elles vont s'espacer (grâce au retour des cours ... Laughing )

*
**


Laissant Orthe s’occuper de la jeune fille, Silerion et Anaxes quittèrent discrètement la maison, vérifiant qu’il n’y ait pas d’autres peaux vertes dans les rues, avant se séparer et de pénétrer dans d’autre demeures, pour nettoyer les lieux des derniers gobelins qui y restaient, et vérifier la présence d’éventuels prisonniers. Ils se retrouvèrent quelques dizaines de minutes plus tard sur la place du village, rapidement rejoints par Orthe, qui amenait avec elle la jeune fille revenue à elle.

Ils rassemblèrent les rares survivants dans un édifice en pierre dont l’intérieur avait été dévasté, mais qui laissait supposer avoir été une chapelle du Graal. Laissant la demi douzaine d’humains plus ou moins blessés et dans un état de choc variable se réconforter les uns les autres, ils sortirent devant le bâtiment pour pouvoir discuter en paix.

« Ils ont été attaqués par une bande d’orques en maraude, qui sont ensuite parti vers le nord. Ceux là ont été épargnés par les gobelins pour être torturés. Apparemment, certains villageois ont pu s’échapper, ce sont ceux que tu as vu, exposa Orthe. »

« Je pense que les orques vont essayer de les poursuivre, enchaîna Anaxes. Connaissant la stupidité de ces créatures, ils vont penser que les survivants vont aller dans un autre village. Mais si les fuyards sont passés près d’Athel Loren, les orques vont probablement faire de même, Isha sait que les humains sont aisés à traquer, et au passage saccager la Pierre d’Aldalahin. »

« Nous n’accepterons pas cela, dit Silerion en pâlissant. Les orques avancent lentement, j’estime qu’ils seront à la Pierre dans une demi-journée, peut-être un peu plus. Ca nous laissera le temps de préparer quelques pièges, peut-être même d’appeler un peu de renfort. »

Le forestier allait se préparer à partir, quand une petite voix se fit entendre dans son dos. Silerion se retourna, pour voir devant lui la jeune fille qu’ils avaient trouvée dans la première maison.

« Madame, qu’allez vous faire de nous ? demanda-t-elle à Orthe »

« Quelques uns de ton village ont réussit à s’échapper, ils font route vers le château situé à deux journées au nord, humaine, coupa Silerion dans la langue des humains. Ils ramèneront probablement une armée ici, vous n’avez qu’à les attendre. »

Sur ces mots, le forestier tourna le dos au village, et repartit à toute vitesse en direction de la forêt, bientôt suivit du couple qui le rattrapa quelques minutes après.

« Tu aurais pu être un peu plus aimable, lança Orthe. Cette pauvre fille à subit l’attaque de son village, et le choc de la torture. »

« Le sort de ces humains ne m’intéresse pas, seule la forêt est importante, répliqua Silerion. Orthe, je voudrais que tu ailles épier les orques. Je veux savoir la composition de cette armée, si ils ont des chamanes, des machines, … Je veux savoir exactement quand ils arriveront à la Pierre l’Aldalahin. Anaxes, tu vas te diriger directement à la Pierre, et établir un état des lieux. Où peut-on placer des pièges, quels chemins vont-ils emprunter, … De mon coté, je vais aller chercher du renfort. Quelques membres du clan, tous les elfes que je pourrais rassembler. »

Ceci dit, le groupe continua sa route quelques instants, puis les elfes se séparèrent, partant chacun de leur coté. Orthe parti à l’ouest, Anaxes longea l’orée de la forêt en direction d’une grande forme dissimulée par la nuit, et Silerion s’enfonça dans la forêt …
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [rec] Forestiers   Dim 2 Sep - 19:16

Ouh, la grande guerre s'approche! ^^ C'est toujours court mais bien, j'attend la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [rec] Forestiers   Dim 2 Sep - 20:11

Faut pas exagérer, c'est une petite tribu d'orques et gobs, pas une grosse Waaaagh !
M'enfin, je prévoie quand même que ça soit hard pour nos forestiers ...

Je pense qu'on en est à la moitié (voire les deux tiers) de mon histoire (si on suit le plan prévu au départ).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [rec] Forestiers   Dim 2 Sep - 21:12

alors elle sera pas longue ton histoire
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [rec] Forestiers   Lun 3 Sep - 10:12

Très très bon récit, on ne bute sur aucune phrase, c'est très compréhensible et ton vocabulaire est varié, c'est très bien a lire surtout que tu respectes bien le fluff, les forestiers doivent resté froid!Surtout avec des humains! vivement la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [rec] Forestiers   Mar 4 Sep - 13:24

La suite devrt malheureusement attendre que mon ordi soit réparé. Comment dire ... je regardais un film, et d'un coup : plus rien ! Il n'a pas voulu se rallumer, et dégagait une odeur de brulé.
Et c'est dessus que j'avais tout mon travail Sad

A très bientôt ...
El'
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [rec] Forestiers   Jeu 1 Nov - 13:43

Avec un peu (beaucoup) de retard, voici la suite tant attendue par ... par personne en fait. Mais c'est bon pour mon ego.
Oui, j'ai un hubris démesuré (et c'est pas un gros mot, a peine un pléonasme !).

*
**


Progressant rapidement, Silerion parcouru les sentiers cachés des sentinelles de la Bordure Ouest d’Athel Loren, appréciant au passage la beauté des majestueux arbres qui habitaient les lieux. Il arriva bientôt en vue d'un arbre dont les branches avaient été chantées pour former une discrète plateforme. Grimpant lestement dans l'édifice, il fouilla les lieux du regard, cherchant divers objets qu'il prit rapidement avant de redescendre et de repartir.

Il se retrouva quelques instants plus tard dans une clairière où régnait une certaine activité. Des elfes passaient, marchandaient, les enfants jouant dans les arbres, essayant d’attraper les oiseaux qui passaient, sous l’œil attentif de leurs mères qui discutaient entre elles de choses et d’autres. Les entrées des maisons du village apparaissaient parfois au pied d’un arbre, d’où sortaient parfois des voix joyeuses. Sans perdre plus de temps, le forestier se dirigeât vers une porte encadrée de lanternes elfes.

Il suivit un instant une petite coursive avant de se retrouver dans un grand hall aux piliers torsadés illuminé par les petits farfadets qui se prélassaient au plafond. Silerion s’approcha vivement du fond du hall, et emprunta un escalier qu’il suivit jusqu’à une petite salle contenant uniquement un cor ouvragé posé sur une table. Prenant une grande inspiration, il souffla dans l’instrument, lequel libéra doucement une note grave, et redescendit dans le hall, pour y voir que quelques elfes commençaient à se rassembler là, la plupart armés.

« Mes amis, dit-il, nous sommes menacés. J’ai repéré il y a quelques heures de cela une troupe de gobelinoïdes qui se dirigeaient vers la Pierre d’Aldalahin. Je ne sais pas encore quelle est exactement sa taille, mais j’ai besoin de toute l’aide que vous pourriez apporter pour combattre ces orques. »

« Je viens avec toi, s’écria aussitôt Cyrelar, je vais aussi aller chercher Baerolth qui vient d’arriver. »

Quelques elfes s’ajoutèrent rapidement à la liste : Anerae, Llordin, Kynelaeth, Indelle. Ce qui amenait avec Cyrelar, qui revint avec Baerolth, le nombre d’elfes pour défendre le monolithe à neuf. Ce devrait être suffisant si nous préparons suffisamment de piège pour ralentir les peaux vertes, pensa Silerion, d’autant plus que Baerolth est avec nous. Le groupe partit rapidement, empruntant les sentiers forestiers en direction des collines boisées de la bordure d’Athel Loren, qu’ils atteignirent au moment où le soleil commençait à se lever.

Alors qu’ils se rapprochaient du mégalithe elfique, Anaxes apparu de derrière un bosquet, et observa un instant les elfes rassemblés.

« Eh bien, lança-t-il, je ne pensait pas que nous serions aussi nombreux. J’ai fini de repérer le terrain, continua-t-il pour Silerion tandis que les autres se dispersaient, les orques devraient arriver par le coté sud de la colline, étant donné que les traces des humains viennent de là aussi. J’ai commencé à placer quelques pièges là-bas, mais il me faudrait de l’aide. Je pense que nous pourrions aussi placer de quoi les ralentir et les projeter en arrière, ce qui nous laissera plus de temps pour leur tirer dessus. Je n’ai pas encore revu Orthe, mais elle ne devrait plus tarder. »

« Ok, demande l’aide de tous ceux que tu jugeras capable, vas aussi voir Baerolth si tu as le temps, répondit le forestier. »

En entendant le nom du l’elfe, le visage d’Anaxes s’illumina, et il parti aussitôt vers le groupe.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [rec] Forestiers   Ven 2 Nov - 14:16

Yeah, bientôt la bataille!^^
Est-ce vraiment vraisemblable? Juste 9 Elfes contre une petite force de Peaux-vertes... Bah, c'est peut-être des Nobles!^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [rec] Forestiers   Ven 2 Nov - 14:45

ou des forestier (ce qui serait bizarre vu qu'il préfère etres hors de tous "village" elfes
en parlant de village sa fait pas trop pensée à un village elfique mais plus humains dans une foret
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [rec] Forestiers   Ven 2 Nov - 14:49

Bof, on a pas trop de description des habitations elfes, on sait juste que ça se passe sous les arbres (avec les racines qui font des piliers), et qu'il y a des farfadets lumineux dans des lanternes ...
Revenir en haut Aller en bas
Ehcko

avatar

Nombre de messages : 74
Age : 31
Date d'inscription : 23/01/2011

MessageSujet: Re: [rec] Forestiers   Mer 26 Jan - 19:02

Moi j aime beaucoup continue comme cabj ai hâte de lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [rec] Forestiers   Jeu 27 Jan - 19:54

J'ai bien peur que ce ne soit plus possible, puisque le RPiste n'a plus de compte, ce qui signifie qu'il a été trop longtemps inactif ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [rec] Forestiers   

Revenir en haut Aller en bas
 
[rec] Forestiers
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Warhammer Battle V8 :: Background-
Sauter vers: